IPSC Les 4 règles de sécurités….

Les 4 règles de sécurités….

Tout tireur, quelle que soit la forme de tir qu’il pratique, quelle que soit l’arme qu’il utilise, se doit de mémoriser les quatre règles de base ci-dessous, afin de les ancrer dans son subconscient pour que leur respect devienne un réflexe automatique.

1. Toute arme est toujours chargée (et pas « considéré comme » ).
Elle doit donc être manipulée en conséquence. Ne supposez jamais qu’une arme est déchargée, vérifiez.

2. Ne laissez jamais le canon de votre arme pointée sur quelque chose sur laquelle vous ne voudriez pas tirer.
Une arme, qu’elle soit chargée ou non, doit toujours rester pointée dans une direction sûre.

3. Gardez votre doigt hors du pontet jusqu’à ce que votre arme soit pointée sur la cible.
Le doigt n’est posé sur la détente que lorsque les instruments de visée sont sur la cible.

4. Identifiez parfaitement votre cible.
Est-ce bien la bonne cible ? Qu’y a-t-il entre le tireur et la cible ? Qu’y a-t-il derrière?…

ACDC​​​​​​​​​​ (Arme, Canon, Détente, Cible)

En plus l’IPSC a ses propres règles qui sont les suivantes:

​5. En dehors du pas de tir, l’arme doit être déchargée.

L’arme de poing sera à l’étui chambre vide et sans chargeur, ou barillet vide, chien abattu. L’arme d’épaule sera au râtelier, à défaut à la bretelle, culasse ouverte et sans chargeur, pour autant que cela soit techniquement possible, sinon culasse fermée, système de percussion désarmé, chambre vide, chargeur vide.
En aucun cas un tireur ne pourra avoir une arme chargée en dehors du pas de tir. C’est à dire pas de chargeur garni dans l’arme et surtout pas de cartouche dans la chambre.

6. L’arme ne peut être manipulée que sur le pas de tir et uniquement avec l’autorisation du Moniteur en fonction.

La seule exception à celle règle s’applique dans une zone spéciale dite zone de sécurité

7. Une fois chargée, l’arme doit toujours être assurée, sauf au moment où une cible est effectivement engagée.

Prescriptions de sécurité
​Les prescriptions de sécurité ci-dessous s’appliquent toujours et sans exception à tous les membres des sociétés affiliées à la Fédération Suisse de Tir Dynamique ainsi que lors de toutes les manifestations organisées par ces dernières. Des contraintes plus sévères ainsi que des précisions peuvent être prises par une société ou ordonnées par un Range Officer en fonction.
En outre, pour les compétitions des catégories A, B et C agréés par la fédération, les prescriptions du Règlement IPSC en vigueur doivent être intégralement respectés.

A) Sont applicables toutes les lois fédérales et cantonales ainsi que les ordonnances émanant du SIHSSM et des autres autorités compétentes.
B) Chaque tireur est personnellement responsable de son comportement, de son arme et de la munition utilisée.
C) Tout tir effectué dans le cadre de l’activité d’une société affiliée doit être obligatoirement supervisé par un Security Officer breveté par la Fédération Suisse de Tir Dynamique (Moniteur de tir de combat/CSM).
D) Une arme dans les mains d’un tireur ne doit tarnais être pointée dans une direction telle qu’une décharge accidentelle pourrait mettre en danger des officiels, des spectateurs ou même le voisinage plus éloigné (tir par-dessus la butte).
E) Le canon d’une arme mise à l’étui doit pointer au sol à l’intérieur d’un cercle d’un mètre de rayon autour des pieds du tireur, lorsque celui-ci se tient debout de façon naturelle. Cela vaut également pour les étuis de service.
F) L’étui doit être en mesure de maintenir l’arme de façon qu’elle ne puisse en aucune circonstance en sortir et tomber accidentellement.
G) Sur la ligne de tir, l’arme ne peut être chargée que sur ordre du Security Officer ou du Range Officer dirigeant le tir. Une fois chargée, l’arme est soit assurée soit désarmée (chien rabattu pour les armes à double action).
H) En dehors du pas de tir, toute arme doit être déchargée:
Arme de poing: mise à l’étui, système de percussion au repos (chien abattu), chambre (ou barillet) vide, sans magasin.
Arme d’épaule : culasse ouverte et magasin ôté, pour autant que cela soit techniquement possible.
I) Toute manipulation d’arme en dehors du pas de tir est strictement interdite. Il est en outre recommandé de prévoir des zones dites de sécurité, clairement indiquées, où des manipulations seront autorisées, toutefois sans munition. Lors d’une compétition, de telles zones de sécurité sont obligatoires.
J) Les tireurs ainsi que toutes les personnes à proximité d’un pas de tir devront obligatoirement porter des lunettes de protection ainsi que des protections de l’ouïe.

 

uss-versicherungen.ch